De Face et de Profil

De Face et de Profil
Dispositif sonore vivant interactif
Produit par l'ENS Louis Lumière
Créé en 2008

Être de face, c'est voir et être vu ; c'est deux visages en regard.

Être de profil, c'est être vu sans voir ;  c'est un voyeur et une intimité dérobée.

Deux reflets du visage, deux types de relations, et leurs nuances intermédiaires...

À l'occasion de cette installation multimédia, le Grenier de la Ferme du Buisson s'est transformé en un lieu de rencontre. Les visiteurs se sont vus proposer un parcours en quatre temps, au cours duquel ils ont pu questionner la manière dont ils entrent en relation avec autrui. L'installation s'articulait autour de deux pôles : d'une part les rapports physiques, tactiles et concrets, et d'autre part ceux, abstraits et désincarnés, liés aux dispositifs de réseaux sociaux en ligne. Elle engageait le spectateur dans différentes postures relationnelles, du sensible à l'abstraction, mettant en scène son intimité, son identité, ou son voyeurisme face à d'autres spectateurs, le plongeant dans un espace interactif audiovisuel, miroir déformant de ses actions et réactions.

Au sein de cette installation collective et déambulatoire, j'ai été amené à travailler en particulier sur le premier espace proposé aux spectateurs. Dans cette pièce, les visiteurs entraient dans une salle relativement sombre, où deux performers, équipés de micros et de mini-caméras embarqués, tentaient de les approcher par un contact uniquement physique. Tout se passait comme si les capteurs, disposés sur les doigts des comédiens, étaient leur seul accès au monde extérieur. L'approche par les mains, par le contact physique, était donc fondamentale pour avoir une première connaissance des spectateurs.

Dans cette même salle, un traitement de données permettait par la suite de retrouver les traces de ces approches tactiles par l'intermédiaire de vidéos et de sons diffusées sur plusieurs pôles de la pièce. Tandis que les performers poursuivaient leurs "prises de contact", les écrans et les enceintes donnaient traces de ces approches, dévoilant une intimité à fleur de peau. Tissus, barbes et cheveux ont donc largement participé à l'univers sonore de cette installation.

Collaboration

Conception et réalisation : Benjamin Miller, Vincent Ribaud, Etienne Haug, Kévin Tong, Antoine Villeret, Renaud Bajeux, Raphaël Barani, Corentin Colluste.
Performance : Kim Aubert, Simon Gauchet, Thomas Mallen. 

Photos

  • © Benjamin Miller
  • © Benjamin Miller
  • © Benjamin Miller

Voir tous les projets

All Rights Reserved © Corentin Colluste - Coding: verot.net