Denis

Denis
Court-métrage de comédie musicale
Produit par l'ENS Louis Lumière
Créé en 2009

En écoute

  • Denis - Bande originale playback

"Qu'on la considère comme merveilleuse ou totalement ringarde, la comédie musicale a toujours fait partie du paysage cinématographique occidental, et semble aujourd'hui en renouveau bien que certains aient depuis longtemps annoncé sa disparition. Si quelques réalisateurs persistent aujourd'hui à croire au pouvoir suggestif et émotionnel du film chanté, c'est peut-être parce que le chant peut être considéré comme l'expression la plus complète des caractéristiques personnelles de la parole, et parce que la voix y est valorisée aux dépens de la langue..." Mathieu Vigouroux.

Réalisé dans le cadre d'études cinématographiques, le court-métrage Denis se présente tant comme un terrain d'expérimentation sur le rapport de la voix parlée à la voix chantée que comme un film à part entière. Les couleurs, les directions choisies, en font une pièce assumée dans la droite lignée des films de Jacques Demi.

Le passage de la voix parlée à la voix chantée fait partie des bascules narratives (provoquées) qui m'intéressent tout particulièrement. Sur scène, l'effet peut être fort, et les dynamiques sur lesquelles il est possible de s'appuyer sont considérables. A l'écran, la question est autre : va-t-on chercher à gommer cette transition, à la faveur du chant lui-même, qui vient apporter son timbre particulier, ou bien va-t-on au contraire profiter de cette rupture en jouant sur les aspects les plus fondamentaux de l'intimité vocale ?

Tout en conservant l'unité d'un film cohérent en lui-même, l'écriture musicale de ce court-métrage a pu tester différents types de transitions. Le choix d'un quintet jazz (piano, basse, batterie, guitare électrique et flûte traversière) m'a permis de jouer sur des ruptures rythmiques fréquentes afin d'introduire, de façon plus ou moins surprenante, les passages des acteurs à la voix chantée et donc, par la même occasion, leur ralliement à l'univers de la musique. C'est la frontière entre l'espace de la narration et celui de la musique de fosse qui est alors régulièrement contestée...

Collaboration

Texte : Lilian Lloyd.
Réalisation : Mathieu Vigouroux.
Image : Maguy Fournereau, Alice Daumas.
Interprétation : Isabelle Saudubray.
Musique : Corentin Colluste.  
Interprétation musicale : Louca Brier (guitare), Rafaël Meyrier (batterie), Olivia Scemama (basse), Géraldine Thébaylt (flûte traversière), Corentin Colluste (piano).
 

Photos

Voir tous les projets

All Rights Reserved © Corentin Colluste - Coding: verot.net