Hûllymën est un spectacle théâtral du Petit Théâtre Dakôté, dont Corentin Colluste a composé la musique originale, et dans lequel il apparaît sur scène en tant que musicien et comédien.

Voir les dates à venir.

Dans la ville imaginaire de Khatchkaar, tout le monde aime les fleurs. Elles sont le sourire qui réjouit tout au long de l’année chaque journée. Mais lorsqu’une horde de fous furieux, adorateurs du dieu Hûllios, tente de plier le monde à leur dogme, les habitants n’ont pas d’autre choix que de soutenir le siège qui leur est violemment imposé. D’un quotidien léger et heureux, les heures se teintent alors d’une crainte permanente, de deuils répétés, mais aussi d’une détermination farouche et inédite. La guerre nous métamorphose-t-elle, ou bien révèle-t-elle en nous une part de férocité déjà enfouie ?

Sur scène apparaît un piano quart-de-queue usé. C’est un meuble imposant, un vieil instrument délaissé dans l’hôpital de Khatchkaar. Pourtant il sonne – même s’il est un peu faux – et ses mélodies sont celles du pays : d’antiques mélopées, de curieuses ritournelles de cérémonie, des airs transmis dans la famille…
Ce piano est à l’image des assiégés qui l’entourent. Fragile, délicat, et pourtant robuste. Lui aussi fait face à une menace immédiate : celle des Hûllymën, assaillants obtus et totalitaires, dont la seule musique tient en un chant martial à la gloire de leur dieu unique. Les notes légères du clavier, qui résonnent parfois comme les goutes éparses d’une pluie rafraichissante, s’en viennent alors à lutter contre les nappes obscures de cet hymne aveugle.
Au fil d’une narration sensible, ponctuée d’un humour clownesque grinçant, la musique se fait l’écho de cet envahissement, des luttes au prix du sang, et des mutations que chaque personnage endure.

Une odeur de mélasse
Hûllios foertz ka !
Les souterrains

Texte : Christophe Bihel
Conception et mise en scène : Agnieszka Kolosowska-Bihel et Christophe Bihel
Création et régie vidéo : Maxime Huyghe
Création et régie lumière : Michel Druez
Musique originale : Corentin Colluste
Scénographie : Michel Druez et Christophe Bihel
Costumes : Camille Lamy
Masques : Fredericka Hayter
Jeu : Kim Aubert, Léa Debarnot, Agnieszka Kolosowska-Bihel, Corentin Colluste, Christophe Bihel
Interprétation filmée : Zana Goodall, Benjamin Candotti-Besson

La création du spectacle est soutenue par : Le Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Auvergne-Rhône-Alpes (Cie conventionnée) : Le Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes (Cie conventionnée) ; Le Conseil Départemental de l’Allier ; La Communauté de Communes Dômes Sancy Artense ; La Commune de Lavault-Ste-Anne ; La Guérétoise de Spectacle-Scène conventionnée de Guéret ; Accès Soir – Riom (Scène Régionale d’Auvergne-Rhône-Alpes) ; Le Théâtre des Îlets – Centre Dramatique National de Montluçon ; Le Petit Théâtre Dakôté.